Arrêter de se comparer aux autres pour s’aimer inconditionnellement

On me demande souvent comment apprendre à s’aimer, je pense que le pas qui nous sépare de l’amour de soi est la souffrance qu’on s’inflige. Et l’une d’entre-elles est la comparaison ! Arrêter de se comparer aux autres, c’est prendre soin de ton intérieur.

Pourquoi est-ce qu’on se compare aux autres ?

On se compare aux autres parce qu’on a appris à le faire tout simplement. Dès petites, on a été conditionné en ce sens, à la maison, à l’école, entre amis, on a été comparé et on a comparé, que ce soit nos notes, un comportement, des cadeaux ou des marques d’attention reçues :
– regarde ton frère, il est sage,
– je veux la même poupée que ma copine,
– il a eu plus de gâteaux que moi,
– toi tu as un 10/20 et toi un 20/20,
– regarde ses cheveux sont bizarres (parce que tout simplement différents),
– etc…

Pas la peine d’en vouloir à nos parents, au système scolaire ou à nos camarades, ils sont eux-mêmes passé par là, on eux même été conditionné. Souvent ils en souffrent également et n’en ont pas conscience. Mais chacun son cheminement, chacun sa responsabilité. Il n’est de ton devoir que de prendre soin de toi-même.

Il y a donc une seule chose saine à faire finalement : agir sur toi-même pour sortir du cercle vicieux de la comparaison.

En quoi est-ce si inutile de se comparer aux autres ?

Nous sommes tous uniques.

Nos expériences, nos ressentis, nos qualités… nous sommes tellement différent. C’est bien pour ça aussi que les méthodes, que ce soit des méthodes d’apprentissages pour nos enfants ou de marketing pour nos business ne fonctionnent pas pour tout le monde !

Prendre conscience de ton unicité, c’est accepter que ton chemin sera forcément différent de la personne d’à côté et tout aussi magnifique pour autant.

Ensuite il y a un autre aspect de la comparaison qui l’a rend totalement inutile : on en voit que la partie émergée de l’iceberg !

Quand on se compare à quelqu’un ou à la situation de quelqu’un, on ne focalise que sur la partie visible. Et ce n’est pas tout parce qu’en réalité même toute la partie qu’on peut apercevoir au-dessus de la surface est biaisé par nos filtres. Alors finalement, on ne voit que ce qu’on a envie de voir.

On ne peut pas connaître le degré d’épanouissement réel des personnes avec qui on se compare. Et parfois même on va comparer par exemple le succès professionnel d’une personne avec le nôtre alors qu’on n’aspire pas du tout au même mode de vie, qu’on ne souhaite pas faire le même chemin !

Se comparer aux autres, dans quel état cela nous met ?

Envie, jalousie, frustration, déprime, perte de motivation… une petite liste mais pas des moindres, des émotions qu’on peut ressentir lorsqu’on se compare.

Autant dire que c’est pas la joie quand on se compare ! Un cercle vicieux qui finalement va nous autosaboter, nous empêcher d’atteindre nos objectifs.

J’ai parfois perdu beaucoup de temps à surfer sur les réseaux sociaux, ou à regarder des vidéos YouTube en me sentant toute petite devant le succès des autres. Ce temps, je peux le consacrer à la place à créer du contenu moi-même ! À me concentrer sur ce qui est important pour moi.

De plus l’envie et la jalousie, même si on ne veut pas se l’avouer quand on ressent ce genre d’émotions, sont néfastes pour nous.

C’est beaucoup plus porteur de souhaiter le meilleur aux autres et plus encore !

Comment arrêter de se comparer aux autres ?

La gratitude est un des outils le plus précieux pour se sentir bien au quotidien. Elle fait partie intégrante de ma spiritualité et pourtant, c’est un aspect qu’on oublie parfois ou qu’on « bâcle ».

C’est pour ça que je conseille à mes clientes d’en faire une routine quotidienne que d’écrire et de ressentir ce pourquoi elles ont de la gratitude.

Tu peux commencer un carnet dès maintenant et chaque jour y écrire des choses simples :
– Merci pour l’abondance de nourriture,
– Merci pour mes proches,
– Merci pour mon lit confortable,
– Merci pour l’eau et l’électricité…
– etc…

Tu peux être très abondante dans ces listes-là.

Une autre chose est d’apprendre à t’accepter telle que tu es, avec tes ombres et tes lumières.

Nous ne sommes pas des anges marchants sur terre, on a tous des failles et des ombres. Les accepter c’est déjà le premier pas et c’est aussi une preuve d’humilité. Il ne s’agit pas de se blâmer, mais juste de se rendre compte qu’on est humain et qu’on fait du mieux qu’on peut, d’avoir de la compassion envers nous comme on en aurait pour notre enfant.

Pourquoi ne pas non plus se comparer à soi-même dans le passé ?

On est parfait tel que l’on est là maintenant !

C’est à double tranchant que de vouloir se comparer à soi-même dans le passé. Cela peut également nous amener à être frustré, quand que le fait de se comparer aux autres. Surtout quand on a beaucoup d’attentes justement.

S’aimer, être indulgente avec soi, s’accepter telle que l’on est, c’est avoir conscience que tout est parfait et donc éviter de tout le temps exiger de nous d’être performante.

Quelques affirmations que j’aime beaucoup et qui pourront t’aider à te sentir mieux :

Je suis assez
J’en fais assez
Être moi suffit
Tout est parfait
Je fais de mon mieux alors c’est parfait

Arrêter de se comparer c’est déjà une preuve d’amour envers soi-même

La comparaison aux autres étant une souffrance qu’on s’inflige, en prendre conscience, c’est un pas vers soi-même et l’arrêter est une preuve d’amour de soi.

Prête à prendre soin de toi ? Et à laisser davantage d’amour passé ? Car oui l’amour est déjà là :

« Ta tâche n’est pas de chercher l’amour, mais simplement de chercher et trouver tous les obstacles que tu as construits contre l’amour. »

RUMI

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest