Et si on acceptait de ralentir…

Le stress est facteur de maladie, beaucoup disent que c’est la maladie de notre siècle…

Je m’intéresse depuis un moment ou mouvement slow et j’ai pu ralentir sur pas mal de choses, c’est même pour ça que j’ai créé Intuitivement Organisée entre autres.

Mais au-delà de réussir à ralentir, il y a un autre enjeu.

L’enjeu, c’est de « réussir » à lâcher prise,
Et notamment à lâcher toute la culpabilité et autres émotions pas forcément agréables, sur tout le poids des injonctions et des croyances.

Être productif, c’est la norme, être bien occupé…
Réussir vite et bien, c’est quelque chose qu’on nous met dans la tête très tôt !

Mais est-ce que ça nous rend véritablement heureux ?

Il y a une citation que j’aime beaucoup :

« Travaille pour cette vie comme si tu allais vivre toujours,
Et travaille pour l’au-delà comme si tu allais mourir demain… »

Ce que j’entends par là et ce dont j’ai envie de te partager aujourd’hui,
C’est que ton état spirituel, ta vie intérieure,
Ce à quoi tu crois,
Comment tu t’épanouis, comment tu te connectes,
C’est urgent et extrêmement important !

Tandis que pour tout le reste tu as le temps,
Si dans 20 ans tu n’as pas construit la maison de tes rêves, ce ne sera pas forcément un regret,
On le voit quand il y a des interviews de personnes âgés.
Ce qui sera important, ce sera d’avoir vécu des moments intenses,
De s’être sentie pleinement à notre place, aimée, connectée, épanouie…

Ce genre de « philosophie » nous permet à fois de relativiser,
Mais aussi de remettre les choses à leur place, de revoir nos priorités !

Depuis que je suis maman particulièrement, avec toute la fatigue des grossesses, des nuits coupées et des journées bien remplies,
J’ai été poussé à revoir mon mode de vie !
Être à l’écoute de mes enfants jour à après jour m’a appris à être à mon écoute,
Être patiente avec eux (ou du moins essayer de l’être et faire au mieux) et vouloir suivre leur rythme m’a poussé à remettre en question le fait que je ne suivais pas forcément le mien,

Et quand je dis pousser, c’est parce que ça n’a pas forcément été facile, loin de là…
C’était soit je commence à tout remettre en question et à me diriger vers moi-même,
Soit j’implose ou j’explose, au choix…

Et des choix, j’ai dû en faire pas mal justement. Pour mon bien.

Et ce n’est pas fini, ce n’est pas linéaire…
Aujourd’hui, je sens qu’un nouveau palier se présente,
Un nouveau niveau de lâcher prise, d’écoute de soi et de rythme de vie.

Alors, je t’invite toi aussi à te poser des questions :

  • Pourquoi est-ce que tu ne t’écoutes pas encore plus ? Qu’est-ce qui pourrait se passer de négatif à ton sens et qu’est-ce qui pourrait se passer de positif ?
  • Pourquoi est-ce que tu ne lâches pas davantage prise ? Pourquoi est-ce que tu ne vis pas davantage encore à ton rythme ? Qu’est-ce qui pourrait se passer de négatif à ton sens, et de positif ?

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest