S’aimer inconditionnellement et s’accepter soi-même

Une des affirmations que j’écris le plus et que je trouve puissante est :

Je m’aime et je m’accepte telle que je suis.

Certaines personnes ont parfois du mal à le dire au début, mais au fur et à mesure y arrive avec de plus en plus de fluidité.

Cependant, s’aimer et s’accepter telle que l’on est, c’est pas forcément évident, on va voir en détail de quoi il s’agit à travers certains points énoncés par Lise Bourbeau dans « La puissance de l’acceptation » et mes conseils pour chacun de ces points.

1# Me donner le droit d’être ce que je suis à chaque instant même si je ne suis pas ce que je veux être

Ahh le fameux s’accepter telle que l’on est..
Le moins évident.
Il s’agit de t’accepter même quand tu t’énerves, quand tu râles, quand tu fais toutes sortes de choses que tu n’aimerais pourtant pas faire…

2# Accepter mes différences par rapport aux autres sans aucun jugement

On se mène parfois la vie dure en se comparant aux autres ! On est parfois tellement exigeant avec nous-mêmes…
Pourtant on sait bien au fond, qu’on fait ce qu’on peut avec ce qu’on est et ce qu’on a.
S’aimer c’est arrêter de se faire souffrir à l’intérieur comme à l’extérieur.

3# Être capable de me faire plaisir même si je ne crois pas le mériter

« Après l’effort le réconfort »

« No pain no gain »

…des expressions qui nous mènent la vie dure.
Voir chaque plaisir seulement comme une récompense a quelque chose : c’est dommage. On mérite tous les bienfaits de cette terre, sans conditions préalables.
Et si tu te faisais davantage plaisir sans raison ?

4# Me donner le droit d’être humain

Aujourd’hui, je t’invite à t’accepter, à te donner le droit d’être qui tu es :
Une personne merveilleuse, qui a une part de lumière, mais aussi ses ombres ! C’est-à-dire une humaine :
– parfaitement imparfaite,
– unique,
– traversée par toutes sortes d’émotions,
– avec une histoire, un passé, une famille,
– qui vit des expériences variées, qu’elle appelle parfois « échec » parfois « réussite » (mais qu’en sait-on après tout, peut être que les échecs n’en sont pas en réalité),
– qui a des peurs, des conditionnements, des croyances,
– qui a des talents, des dons, des qualités et aussi des défauts…

Une femme qui parfois voudrait être aimé davantage qu’elle ne s’aime elle-même…
Une maman qui fait de son mieux tout en culpabilisant malgré tout…

Aime et accepte tout ce que tu es !

5# Laisser mon cœur décider plutôt que de tenir compte de la notion de bien et de mal suggérée par les autres

Tu veux un avis t’en aura, plein même ! Que ce soit auprès de tes proches ou pire sur les réseaux sociaux et le web. Tout le monde aura un avis sur la décision que tu veux prendre, il n’y a qu’a demandé.
Et ? Qu’en feras-tu ?
Qu’est-ce qui est bon pour toi ?
Seule ton intuition/ton cœur peut t’éclairer justement et dans ce qui est parfait pour toi.

6# Apprendre de chaque expérience plutôt que de me condamner

Quand on voit tout comme « expérience » on ne prend plus les faits comme étant de notre faute ni contre-soi.
On prend les « expériences » comme des moyens de s’élever.

7# Écouter mon besoin même si les autres me conseillent autrement

Parfois (souvent même) ton intuition/ton cœur va te guider totalement à l’opposée de ce qu’on te conseille et il va falloir être à l’écoute de tes vrais besoins et ne pas aller à l’encontre. Te choisir TOI en somme.

8# Être bien même si je ne réponds pas à mes propres attentes ou si je ne tiens pas ma promesse envers moi-mêmes ou les autres

On a été conditionné en étant critiqué, jugé, grondé, puni, moqué, humilié… et bien d’autres choses. Du coup, on continue ! Parfois si subtilement qu’on ne s’en rend même pas compte.

Choisies le bonheur d’être juste toi, sans attentes et sans chercher à plaire.

9# Observer ce qui se passe même si une petite voix intérieure n’est pas d’accord

Et oui parfois toutes les petites voix à l’intérieur de nous ne sont pas d’accord entre elles ! Rien ne sert de vouloir en faire taire certaines, au contraire leur donner de la place et les entendre est plus bénéfique pour toi.

10# Me rappeler que personne ne peut s’occuper de mon bonheur, que je suis la seule personne responsable de ce qui m’arrive

Sortir du mode victime et reprendre le pouvoir !
Nettement plus facile à dire qu’à faire, on ne se rend pas compte à quel point on place le pouvoir à l’extérieur.

Sois comme une mère pour toi, accepte-toi, quoi que tu aies fait, dit, été…
Quoi que tu sois aujourd’hui, quoi que tu dises, quoi que tu fasses…

Tu aimerais créer une organisation 100% personnalisé et adaptée à toi pour justement t’accepter encore plus telle que tu es, clique ici pour découvrir le mini-cours offert « ton organisation et TOI »

Et si tu souhaites directement aller encore plus loin sur tous ces points je t’invite à rejoindre le Cercle des Mampreneures ici.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest