Logo miryam karama coach intuitive
Transforme ta vie pro & perso grâce à l’intuition ✨ & au passage à l’action 🎬

Elle a dit STOP et elle a choisi l’entrepreneuriat comme nouveau tournant

Elle a dit STOP et elle a choisi lentrepreneuriat comme nouveau tournant

Dernière modification le 24 février 2023 par Miryam

Aujourd’hui rendez-vous avec Vanessa qui nous parle de son parcours de maman salariée un peu débordée à mampreneure épanouie.

Comment tu es passé de workingmum à mampreneure ?

2020, la révélation ! C’est l’année de ma prise de conscience, l’année de commencement de ma carrière d’entrepreneure. J’ai pris conscience que ma vie ne me correspondait pas ou plus…

Je te plante le décor : Je suis mariée et mère de 3 enfants. Pendant plusieurs années, j’ai subi les allers-retours entre la garderie, le bureau et la maison. Je passais mes soirées uniquement à faire les devoirs, préparer les repas et gérer le coucher des enfants, sans les voir grandir et sans atteindre mes objectifs
professionnels. Le regret montait crescendo.

Avant le burn-out, j’ai dit STOP et j’ai décidé de prendre mon parcours professionnel et mon confort de vie en main.

La première étape de ma nouvelle vie :

J’ai décidé de chercher une solution pour ne plus choisir entre ma vie de famille et mes ambitions professionnelles. L’histoire commence, simplement, en tapant dans la barre de recherche GOOGLE « travail à domicile pour maman », c’est à ce moment que j’ai découvert l’affiliation avec Emma d’ambitions féminines.

La réussite d’Emma m’a fait rêver, sans hésiter, j’ai acheté sa formation lors de mon congé parental. Puis, en observant les rouages du web, j’ai vite compris que l’affiliation n’est pas un système assez rapide pour quitter mon CDI à la fin de mon congé parental.

Durant des jours et des jours, j’ai cherché des solutions pour sortir de cette situation que je vivais très mal.

Il fallait tout simplement que je trouve comment échanger mon temps contre de l’argent et monétiser mes compétences.

Bingo ! J’avais trouvé une idée simple à mettre en place qui me permettrait de gagner suffisamment d’argent pour payer les factures et virer ma boss 😉

Sans suspense : Je suis devenue assistante virtuelle à mon compte, spécialisée dans l’assistanat de formateur professionnel. Ma formation initiale en Ressources humaines (#réglementation) a influencé ce choix de profession.

Quel a été ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

J’ai commencé dans la vie active avant mes 18 ans avec des petits boulots, puis avec des missions pendant les vacances scolaires et le week-end dès ma majorité. Après l’obtention de mon BTS, j’ai été dans plusieurs postes avec toujours pour objectifs d’aller toujours plus haut, pour gagner en confort de vie
et rendre mes enfants fiers (Responsable de rayon dans une GMS, Responsable de secteur pour une société de cosmétique, Consultante RH pour entreprise).

Puis en 2021, je crée officiellement ma micro entreprise. Mon activité a été rentable en moins de 3 mois, j’ai quitté mon CDI à la fin du premier mois et moins d’un an après mon lancement, j’ai évolué sur des missions de bras droit.

Rapidement, j’ai eu des demandes pour accompagner à la création d’un Organisme de Formation, le passage de la certification qualité Qualiopi et sur la réglementation de la formation pro en général, j’ai donc ajouté la prestation de consulting à mon entreprise. J’ai mis (et je mets) au service des personnes
qui en ont besoin, mon expertise.

Puis, au vu des demandes, j’ai lancé ma formation pour devenir assistante de formation freelance, comme moi.

Mon objectif -> Accompagner les porteurs de projet à acquérir leur indépendance avec une activité passionnante et rémunératrice. Aujourd’hui, je forme, recrute et délègue des assistantes de formation pour les Organismes de Formation !

Comment est-ce que tu t’organises au quotidien et comment tu gères les imprévus ?

Dès la création de mon entreprise, j’avais ma petite dernière Assia à mes côtés, car elle est née en 2020. J’ai dû trouver une organisation qui me permette de développer mon entreprise et m’occuper d’elle et des deux grands.

J’ai eu la chance qu’Assia ne se lève pas trop tôt le matin. De ce fait, je travaille avant le départ de Tia, ma deuxième, à l’école, je l’accompagne si besoin et ensuite, je recommence à travailler sur les tâches qui nécessitent de la concentration ou du calme, jusqu’au réveil d’Assia. Ensuite, je m’occupe d’elle
jusqu’à l’arrivée de sa sœur pour le repas du midi. Après le retour à l’école, l’après midi et le démarrage du temps calme pour Assia, je recommence à travailler jusqu’à la fin de la journée d’école. On prend le goûter ensemble et on debrief de la journée et ensuite, il m’arrive de travailler 1 heure avant d’arrêter ma
journée.

J’ai très rarement des imprévus, mais quand ça arrive, mon organisation m’a toujours permis d’y répondre sans stress. Et pour les situations où je dois être sans les enfants, j’ai la chance d’avoir ma maman qui est proche de mon domicile et qui peut se rendre disponible.

Comment tu vois la suite, quelles sont tes ambitions pour ton entreprise ?

Aujourd’hui, quand je me pose et que je regarde le chemin parcouru depuis 2020. Je me dis :

Waouh pour une activité que j’ai lancée à la base pour rester avec ma fille, profiter de ma vie de famille et être
libre de mon temps”

Je suis extrêmement fière de ce que j’ai réussi à accomplir en si peu de temps et de pouvoir montrer aux autres mamans que c’est possible d’être une mampreneure qui déchire dans ces deux rôles !

Pour 2023, je commence à anticiper la scolarisation d’Assia et de ce fait j’aimerais louer un bureau pour avoir ma première collaboratrice salariée et amener mon entreprise au step supérieur.

J’ai des projets plein la tête, accompagner des porteurs de projet en présentiel, proposer la délégation administrative aux organismes de formation et entreprise de mon secteur géographique et former en présentiel dans des instituts, entreprises…

Mes deux objectifs pour les années à venir :
● Conserver un équilibre vie pro/ vie perso
● Diminuer les relations en virtuel pour revenir au contact direct avec mes clients.

Quel est le meilleur conseil que t’aimerais donner aux mampreneures ?

Ne vous mettez jamais la pression, laissez vous porter et ne forcez pas, vous faites de votre mieux et c’est déjà super ! Vous pourrez parfois manquer de confiance en vous ou douter sur votre projet et c’est normal, mais ça ne doit pas vous empêcher d’avancer, car vous êtes votre seule limite et donc aussi votre seul facteur de réussite.

Et pour retrouver ou découvrir davantage Vanessa rendez-vous par ici.

Miryam Karama

5 réponses à “Elle a dit STOP et elle a choisi l’entrepreneuriat comme nouveau tournant”

  1. Avatar de Dalila

    Génial, Bravo Vanessa, c’est sûr ton objectif de rendre tes enfants fiers de toi est atteint 💓 et ton témoignage me donne du courage ✨

    1. Avatar de Miryam
      Miryam

      Ravie que l’interview te plaise, je préviens Vanessa de ton commentaire 😊

  2. Avatar de Vanessa Ilkem

    Merci Dalila pour ton commentaire 🤗 je suis heureuse que mon parcours te parle et que ça puisse t’encourager dans tes projets. N’hésite pas à venir échanger avec moi si tu en ressens le besoin. A+. Vanessa 🎀

  3. Avatar de Dalila

    J’ai oublié de te remercier Miryam pour cet article. Top bonne continuation ✨

    1. Avatar de Miryam
      Miryam

      Je t’en prie 🫶

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest