Trouver sa mission de vie ?

Trouver sa mission de vie ou sa voie, son métier idéal ou encore sa passion, ça peut être un vrai casse-tête. Parfois même une véritable source d’angoisses, de frustrations, de mal-être…

On a l’impression que si on trouvait enfin cette réponse ultime, alors on se sentirait merveilleusement bien, à notre place, qu’on saurait quoi faire…

Trouver sa mission de vie : mon expérience personnelle

J’ai pas mal expérimenté la question de la fameuse mission de vie. Ç’a été presque une obsession par moment. Je voulais absolument savoir pour quoi j’étais faites puisque j’étais et je suis toujours persuadé que chacun à une passion au fond du cœur comme le dit si bien Djalâl ad-Dîn Rûmî :

« De même que rester à la maison nous est facile, voyager est aisé pour une autre catégorie de gens. De la même façon que tu es épris du pouvoir, ce brave homme est épris du métier de forgeron. Chacun a été fait pour un travail particulier, et le désir pour ce travail a été mis dans le cœur.« 

Le souci avec cette obsession, comme je l’ai dit au début de l’article, c’est qu’elle devient un lourd fardeau s’accompagnant d’angoisses, de frustrations et de mal-être.

Je me suis libérée de ce fardeau en comprenant une subtilité importante dans cette quête de « trouver sa mission de vie »…

C’est qu’il ne s’agit pas de la « trouver »,

Mais simplement de la vivre pleinement.

Est ce que tu vis pleinement ta voie  300x300 - Trouver sa mission de vie ?

Ça a tout changer !

Je suis passé d’un état où :

  • j’étais constamment en train de chercher ma mission de vie,
  • j’essayais toutes sortes de programmes et d’accompagnement pour trouver ma voie,
  • je pensais enfin avoir trouvé ma mission de vie,
  • puis je remettais tout en question en me sentant perdue et croyant m’être trompée…

À un état où je vis pleinement ma voie avec confiance, en ayant conscience que je ne suis jamais à côté, grâce au fil rouge !

Fil rouge et mission de vie

Je suis quelques entrepreneures inspirantes depuis pas mal de temps et j’avais remarqué l’évolution de leur “voie”, de leur communication, de leur image…

Elles changeaient pas mal de choses, mais il restait quelque chose, un fil rouge qui liait le tout.

C’est sur ce fil rouge que je me suis penchée et de nouvelles informations, de nouvelles façons de voir les choses sont venus à moi à travers différents supports et différentes personnes. Merci l’intuition.

Le fil rouge, c’est toi, tu ne peux pas le perdre.

Même quand tu crois le perdre, il est là.

Une personne dont on a l’impression qu’elle a eu 1001 vies, parce qu’elle a fait plein de job différent par exemple, aura toujours un fil conducteur dans tout ça.

Le truc, c’est qu’on s’en rend compte après coup seulement, que tout ce qu’on a vécu, appris, expérimenté nous sert pour la suite.

Ça nous demande d’avoir la foi.

À côté de sa mission de vie ? C’est possible ?

Et parfois on se dit, mais je suis pas dans ma mission de vie,

Puisque j’aime pas ce que je fais, je me sens pas passionné ou je n’ai pas de succès.

Sauf qu’encore une fois il s’agit de notre chemin, c’est ok de faire ce que tu es en train de faire,

Alors qu’au fond de toi t’as envie de peindre des tableaux.

Je ne te dis pas de ne pas peindre de tableaux…

C’est juste qu’il y a un temps pour tout et peut-être que tu n’étais pas prête.

Qui sait ? Ce qui va te permettre d’être prête à commencer à vivre pleinement ton art, ce sera peut-être une rencontre dans ton job actuel ou une vidéo regardée pendant ta pause à ton bureau.

L’idée, c’est d’avoir conscience de ce fil rouge qui ne t’a jamais quitté et de vivre pleinement ta voie à chaque instant et à TON rythme. Et d’ailleurs je peux t’aider à débusquer ce fil rouge dans ton passé si tu veux, c’est par ici.

Pour commencer, je t’invite à faire un test pour voir où tu en es, voir si tu vis déjà ou pas pleinement ta voie : https://miryamkarama.systeme.io/test-ta-voie

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest